Welkom in Open-water. Kom de zwemmers aanmoedigen op zondag 24 februari 2019 voor de 52e Winterse Oversteek van de Maas! Rendez-vous op zondag 8 juli 2018 voor de 9e Big Jump te Hoei!
 
Welkom

Big Jump
2016    2017
2014    2015
2012    2013
2010    2011


Oversteek van de Maas
2017    2018
2015    2016
2013    2014
2011    2012
2009    2010
2007    2008
2005    2006

Geschiedenis
COOL Huy asbl
Comité
Zwemmers

Kalender
Resultaten
Statistieken
Onze oprichter
Persberichten
Links
Contact/infos
 

 

FR NL UK Home

Une activité pas comme les autres

Pour la petite histoire...

En été 1936, pour la première fois, le Club de natation de Huy organise la "Traversée internationale de Huy à la nage".
Pendant 4 ans, les départs des courses ont été donnés à l'île de Bas-Oha, juste en amont de l'actuel Pont Père Pire, les arrivées étant jugées "au Théâtre", où se trouve actuellement la statue de l'orque.

1938: 3ème "Traversée internationale de Huy à la nage", la participation Hutoise.

1963 : 1ère fête ouverte en Décembre (piscine plein air à Huy, T° ext : -17°).
1964 : 1ère Traversée hivernale de la Meuse organisée par Monsieur Jacques DEHON.
1989 et 1990 : le CRNH a organisé 2 traversées à Liège, face au Palais des Congrès.

1993 : Véronique NICLOUX succède au Papy Jacques DEHON, décédé en Mai 2000.


Outre les traversées, le CRNH a organisé jusqu'en 1995 une compétition de Longues Distances : la Descente de la Meuse sur 5 kms.


2009 : En septembre, le CNHUY se retire de l"activité "Eau froide". Pour pouvoir participer aux compétitions en Flandre, les Hutois nagent sous les couleurs du RCTN jusqu"en 2014


2010 sera une année charnière, Véronique se retire de l"organisation de la THM qui sera organisée par la Ville de Huy et le "Groupe des Nageurs en Meuse" d"ailleurs assez restreint cette époque.


2010 toujours, le 11 juillet, le "Groupe des nageurs en Meuse" organise le premier Big Jump à Huy avec des conditions météo dignes de la cote d"Azur.


2014 Création de COOL Huy asbl.


2014, du 20 au 23 mars, première participation des Hutois au championnat du monde de natation hivernale, à Rovaniemi, en Laponie.


2017 : 50éme Traversée hivernale de la Meuse avec une participation importante de nageurs étrangers venu des Etats-Unis, Pologne, Tchéquie, Grande-Bretagne, France, Pays-Bas. Invitées d"honneur : Mariia Yrjö-Koskinen, présidente Finlandaise de la fédération internationale IWSA et Jaimie Monahan une nageuse de légende New-Yorkaise. Pour la petite histoire, les 4 Polonais sont arrivés en famille et en voiture le dimanche matin et sont repartis le jour même. Non sans avoir remporté deux courses ! 149 nageurs de 17 club et pour la première fois depuis les années "80 : un relais en Meuse !



Traverser la Meuse à la nage, en maillot, voilà un plaisir que s'offrent quelques hutois.

Une fois par an, les Hutois, à leurs tour, invitent leur amis Ijsberen (Alost, Boom, Bruges, Dendermonde, Ninove, St Niklaas,... ) et les Theutois.
Pour rien au monde, ceux-ci ne rateraient l'épreuve hutoise, le " must " de la compétition en Eau Froide, "la cerise sur le gâteau" !...
 

Que penser du fait de nager en "Eau Froide" ?

Affronter les limites Celsius ou Fahrenheit en faisant de la natation en plein air... en plein hiver! Etes-vous prêts à quitter votre fauteuil au coin du feu pour prendre un bain dans les eaux glacées? Prenez donc votre maillot et une bonne pile d'essuies et hop! Les femmes et les enfants d'abord.

Les nageurs en eau froide adorent les plongeons en plein air. Pour le fun, mais également en compétition. D'après certains, c'est bon pour la santé. Une étude effectuée en Finlande a montré que le choc du contact avec l'eau glaciale provoque des poussées d'adrénaline. D'autres prétendent qu'un bain dans les eaux glacées constitue un moyen de prévention contre la grippe et est à conseiller aux personnes souffrant d'un problème cardiaque, d'asthme, d'arthrite et d'eczéma.

L'effet est en quelque sorte comparable à l'effet d'un sauna. Dans ce dernier cas, le corps reste immobile et chauffe de manière passive. Par contre, nager en eau froide chauffe le corps qui est en mouvement. Avant de se lancer, la plupart des 'ours polaires' se préparent en faisant du jogging, du stretching, etc. Plus vous chauffez le corps, mieux vous supporterez le froid.

Bouger, être dehors... c'est bon pour la santé. Pourtant, ce n'est pas le seul élément qui joue. Le contact avec l'eau glacée et le fourmillement de la peau quand vous sortez de l'eau provoquent des sensations inexprimables. De plus, il y a l'esprit de famille: se réunir en club pour barboter entre amis et se donner rendez-vous après dans le foyer pour partager le verre de l'amitié.

 

Un nageur averti...